•  

    Pas facile de décrire des sensations... Je pense que ceux/celles qui ont vu mon regard depuis en ont certainement plus appris que par mes mots... Wink

    Arrivées à l'aérodrome et après avoir patienté dans le hangar aux avions bien assises dans des canapés, temps pendant lequel ma chérie a eu tout le loisir de s'inquiéter, de stresser, d'être anxieuse..., nous (les sautants) avons été briefés sur les différentes étapes : harnachement, consignes pour l'avion, le saut et l'atterrissage...

    Le matériel est vérifié au sol, les sangles sont serrées au sol, puis deux fois dans l'avion... Bah oui, s'agirait ni de perdre la voile, ni les novices... Laughing vaut mieux donc vérifier...

    Une fois bien équipés, nous nous installons dans l'avion selon les consignes. Un novice devant chaque moniteur... L'avion décolle... Nous tournons dans le ciel au dessus de l'aérodrome tout en prenant de l'altitude... Les gens, les maisons, puis les champs deviennent de plus en plus petits... nous côtoyons les nuages qui ne sont qu'à 1500 mètres... nous les dépassons, sommes bien au-dessus... Vérification sur les altimètres : 4000 mètres... La porte s'ouvre sur le ciel bleu... A mon niveau toujours aucune angoisse, tout est si beau... Le premier tandem disparait de notre vue... c'est à mon tour... Nous nous mettons en position... Je suis assise les jambes dans le vide, le moniteur donne l'impulsion... et nous voilà nous aussi dans les airs... Le spectacle est toujours aussi magnifique, la vitesse grisante... Le parachutiste-photographe tournoie autour de nous... A ce moment, impossible de communiquer autrement qu'avec des gestes... tout est si rapide, si beau, si grisant...

    Puis, le parachute s'ouvre... La vitesse est plus douce... le calme revient... On enlève les lunettes... On peut discuter... C'est toujours aussi beau... Les sensations sont autres mais fortes...

    Puis le moniteur passe les commandes, il nous montre les premiers gestes... Virage à gauche, à droite, freinage...

    Et le sol est déjà là, je dois lever les jambes pour que ce soit lui qui gère les manœuvres...

    C'est fini... Mais quelle émotion... Et toujours aucune peur... mais prête à repartir...

    Smile

    NB : la chute libre dure environ 50 sec à 200km/h, avec le parachute c'est de l'ordre de 4-5 mn

     

    Une petite vidéo pour finir :

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Voilà, nous venons de peaufiner un petit coin salon dans la cour pour profiter des beaux jours à venir

     

    Csinaltunk egy jo kishelyet hogy lehessen a jovendo jo idojarast elvezni

     

    Mes liens - A linkeim


    3 commentaires
  • Après Mouscron en Belgique, Nat et moi sommes allées à Troyes où nous avons eu le plaisir de retrouver des amis que nous n'avions pas vu depuis un bon moment (enfin surtout moi).

    Dans le menu de gauche, vous pouvez voir les photos des participants.


    Mult héten, Belgiumba voltunk egy kutyaszepsegversenyen, most parizstol kelletre mentunk. Ott talalkoztunk ismerosokkel es lefenykepeztem oket. Bal oldalon talalhato a link errol a napprol.

    votre commentaire
  • Première expo de l'année pour ma part, j'ai ressorti mon appareil photo. J'espère avoir assez de temps pour rattraper mon retard dans la publication des photos d'expo.

    J'ai choisi de les publier ici plutôt que sur notre fofo de Labinoux

    Vous pouvez laisser des commentaires sous les articles si vous le désirez

    Vous trouverez les photos en cliquant sur le lien dans la rubrique "Expos" à gauche de la page.


    Az idén, most voltam  eloszor kutyaszepseg versenyre. Remelem eleg idom lesz bepotolni a kesest, kepek feltoltés kapcsolatban.

    Ezen tul itt lesznek lathatoak es nem a kedvenc labrador forumon


    A lap baloldal menuben talalhatoak a kepek, kattintani a "Paris Dog Show" cimre

    Lehet a cikkek aljaban irni velemenyt

    votre commentaire